Quatuor, 75mns

La fin des forêts, video sketchs, Mario Mu

29 mars 2021

Notes




J’approche ma première pièce de groupe comme penché vers l’horizon, mon corps tendu vers sa ligne. Si la forêt, c’est la peau qui respire, vers quelle fin, vers quelle limite son expérience nous transporte t’elle ? Que provoquent la caresse et son frisson à une échelle collective ?

J’imagine le plateau comme un espace liminal, une peau en bordure du monde. Je cherchais un lieu et un langage qui puissent accueillir l’abstraction gestuelle sans être cloitrés par elle, un lieu qui puisse se faire rejoindre mon désir chorégraphique de la ligne et mon désir d’une fiction queer, un espace pour inscrire l’utopie dans le monde durant le temps d’une performance.

Je situe cette pièce sur une plage de cruising, le cruising étant cette pratique de la communauté homosexuelle alliant drague et sexe dans l’espace public, pratique où la sociabilité est “contaminée” par le désir: ici, la communauté d’amants rencontre la surface de sa peau. Ces figures naviguent, souvent à vue, errent, explorent un territoire qui n’est jamais le leur propre; ce sont des figures nomades, elles expérimentent le croisement, la caresse, la friction, le glissement.

J’imagine cette exposition dans un écrin voilé, fantasmatique, où la musique sculpturale de l’artiste PYUR et où les géographies digitales de l’artiste Mario Mu explorent un devenir du corps comme un devenir-chose, comme l’expérience d’une même peau avec le monde.  Par le dispositif théatral, je souhaite traduire l’oscillation lumineuse, l’instant augmenté d’une caresse; son étendue.







Partenaires

TAP-Théâtre auditorium de Poitiers
Ménagerie de verre (Paris)
Espaces pluriels scène conventionnée danse-théâtre (Pau)
La Métive, lieu international de résidence de création artistique (Moutier d’Ahun, Creuse)
DRAC-Nouvelle-Aquitaine au titre de l’aide au projet
OARA - Office artistique de la région Nouvelle-Aquitaine

Soutiens

La Manufacture CDCN (Bordeaux)
Lafayettes anticipations - Fondation d’entreprise Lafayettes (Paris)

Ce projet a été développé lors de la résidence de Benjamin Karim Bertrand à la Villa Kujoyama avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller et de l’Institut français.

Equipe de création

Chorégraphie et conception | Benjamin Karim Bertrand
Interprétation | Léonore Zurflüh, Sherwood Chen, Nitsan Margaliot, un.e autre interprète en cours de distribution Création vidéo | Mario Mu

Création sonore | PYUR (Sophie Schnell)
Scénographie | Bigtimestudio
Création lumières | Abigaïl Fowler Création costumes | Cédrick Debeuf Stylisme | Patrick Weldé

Administration et coordination artistique | Soline de Warren
Conseil au développement | Marion Gauvent

EQUIPE


Chorégraphie & conception | Benjamin Bertrand
Création sonore originale | PYUR (Sophie Schnell) Interprétation | Léonore Zurflflüh, Nitsan Margaliot, deux autres interprètes en cours de distribution
Lumières | Abigaïl Fowler
Administration & production | Soline de Warren

PARTENAIRES



PRODUCTION | Radar
Coproductions et soutiens | TAP-Théâtre Auditorium de Poitiers ; Ménagerie de verre (Paris), DRAC-Nouvelle Aquitaine au titre de l’aide au projet